Les « 3 Etché », un pèlerinage basque vers la Guinée

Tu aimes cet article? Merci de le partager 😉

Quel est le point commun entre l’espadrille, la pelote basque et la Guinée Conakry ?  « Les 3 Etché «   bien sûr ! Ce projet un peu fou issu d’une rencontre basco-guinéenne, parcourt actuellement la France. Sa mission : diffuser la culture basque et récolter des fonds pour construire un mur de pelote basque en Guinée.

© Les 3 Etché

Comme beaucoup d’aventures, tout est né d’une rencontre. D’un côté un Basque de Mauléon, Beñat Cazenave, et de l’autre, Charles André Delamou, Guinéen de Conakry. Le premier, amoureux de la culture de sa région, souhaite la diffuser auprès du plus grand nombre. Le second s’indigne de voir le manque d’avenir pour la jeunesse guinéenne. Les deux ont un point commun : le sport et plus particulièrement, la pelote basque. D’ailleurs, Charles est le président de la fédération de pelote basque de son pays d’Afrique de l’Ouest.

Des symboles basques, une action en Guinée

C’est au sein de l’association Avenir Jeunesse Guinée que les deux compères unissent leurs forces. Leur énergie et leur imagination sans limite accouche d’un projet illustré par un tour de France à bicyclette. Pendant  ce périple entamé le 30 avril dernier au départ de Mauléon, le rallye cycliste parcourra plus de 5000 km jusqu’au 2 juillet prochain.  Du Sud-Ouest à la Bretagne en passant par l’Alsace et la Provence, l’épopée « Les 3 Etché » apporte chants, danses, pelote et jeux basques dans les villes et villages traversés. Elle livre aussi les espadrilles commandées par les internautes en soutien du projet. Car chaque paire de sandale vendue permet de financer 40cm² de construction à Kaloum.

Charles André Delamou © Les 3 Etché
Un investissement sur la jeunesse de Guinée

A l’instar de la Serge Betsen Academy qui aide les jeunes du Cameroun au travers des valeurs du rugby, l’association souhaite mener un projet équivalent axé autour de la pelote basque. Au cœur du projet, ce sport de balle devient un prétexte ludique pour tisser du lien social et entamer des actions socio-éducatives auprès des enfants et adolescents. Parce qu’au-delà du mur de pelote basque, un pôle de santé est également programmé et des échanges pédagogiques entre écoles sont organisés. Il leur reste néanmoins du chemin à parcourir, la fin du tour de France ne sera que le début du travail de l’association. Un travail de fond qui veut contribuer à améliorer la vie des jeunes Guinéens. Car Charles André Delamou le déplore, « les jeunes de mon pays aspirent tous à venir en  Occident, pensant qu’ici c’est l’Eldorado ». Il perçoit cette action d’envergure comme un investissement « pour que la jeunesse puisse réussir dans son pays » ajoute-t-il.

© Les 3 Etché

Pour réussir leur pari, « Les 3 Etché »  doivent réunir la somme de 70 000 €. Toutefois, il reste encore de nombreuses paires d’espadrilles disponibles à l’achat. Alors rendez-vous sur une des villes étapes de ce tour solidaire pour goûter aux joies des traditions basques. Et poser votre brique dans ce mur de solidarité.

The following two tabs change content below.
Yanik
Je lis, j'écris, je mange, je découvre, j'observe, je bois, j'analyse, je dors, je rêve... Art, Voyages, Afrique, Pays Basque, Liberté, Justice et Démocratie.

1 commentaire sur "Les « 3 Etché », un pèlerinage basque vers la Guinée"Donnez votre opinion →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *