Vidi, legi, amavi #2

Tu aimes cet article? Merci de le partager 😉

 

C’est désormais le vendredi que j’ai décidé de positionner cette nouvelle rubrique initiée en début de semaine.

Au menu de ce deuxième opus : une exposition engagée, de la mythologie chinoise animée, une comédie douce amère, de la pop entraînante et de la musique classique. Bon week-end !

Musique : Shamir

A seulement 20 ans, le talent de ce gosse qui en paraît 15 est indécent. Le kid de Las Vegas touche à tout et élabore une musique au croisement des genres ; pop, électro, rap, dance…

Sa voix androgyne et ses rythmes enjoués constituent une base idéale pour démarrer le week-end avec le sourire 🙂

Cinéma : Birdman

Majestueux come-back de Michael Keaton, dans la peau d’un personnage qui tente d’effectuer son retour sur les planches de Broadway, en tant qu’acteur et metteur en scène, vingt ans après avoir interprété au cinéma le super héros Birdman qui lui colle à la peau.

Parfait dans son interprétation de looser mégalo en quête de gloire, l’ex Batman est bien épaulé par un ingérable vaniteux, merveilleusement incarné par Edward Norton.

La rançon du succès et la quête de célébrité tourmente le néo réalisateur au point d’en perdre la raison. La pièce sera-t-elle un succès ? Je ne vais quand même pas vous racontez la fin…

Expo : Isaac Cordal à la galerie Space Junk

Le plasticien espagnol met en scène ses figurines au service d’un propos engagé à la faveur de la protection de l’environnement ou contre les méfaits de nos sociétés.

Actuellement visible à la galerie Space Junk de Bayonne, vous ne pouvez pas rater l’exposition « Moments de solitude », en place jusqu’au 04/04.

Isaac Cordal, Follow the leaders, résine de polyuréthane, béton, acrylique, débris, dimensions variables (photo de l'auteur)
Isaac Cordal, Follow the leaders, résine de polyuréthane, béton, acrylique, débris, dimensions variables (photo de l’auteur)

Cinéma Jeunesse : 108 rois démons

Vacances scolaires obligent, j’ai emmené mon fiston en salle obscure. Loin des blockusters américains habituellement de sortie lors de ces périodes, nous choisissons une production franco-belgo-luxembourgeoise dont le récit se déroule dans la Chine du XIIème siècle. Bonne pioche !

La différence est assurée et assumée. Derrière des personnages aux fins traits animés par ordinateurs, des magnifiques paysages et ciels de peinture défilent dans la plus pure ligne esthétique de l’art classique chinois. Ajoutez à cela l’introduction (sporadique) d’acteurs filmés et vous obtenez un objet totalement atypique.

L’histoire quant à elle, décrit le parcours initiatique d’un jeune prince parti à la reconquête de son trône sous la protection d’un moine aveugle et d’une bande de marginaux hors la loi. Quand la mythologie de l’Empire du milieu est si joliment orchestrée, le fiston apprécie et le papa aussi !

Musique Classique : Chilly Gonzalez

Le chef d’œuvre « Solo Piano II » de Chilly Gonzalez a définitivement placé le musicien canadien au firmament de ma discothèque. Et je ne suis pas le seul à voir l’engouement que ces futurs concerts à la Philharmonie de Paris provoquent.

En attendant de le voir sur scène…ou pas, je vous propose de découvrir les morceaux qu’il a livrés ces derniers jours sur son compte Sound Cloud.

https://soundcloud.com/chillygonzales/sets/chilly-gonzales-chambers

The following two tabs change content below.
Yanik
Je lis, j'écris, je mange, je découvre, j'observe, je bois, j'analyse, je dors, je rêve... Art, Voyages, Afrique, Pays Basque, Liberté, Justice et Démocratie.

1 commentaire sur "Vidi, legi, amavi #2"Donnez votre opinion →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *