Lise Larqué, l’extension du domaine de l’art

Dotée d’un talent et d’une sensibilité rares, Lise Larqué a momentanément posé ses pinceaux pour se lancer dans une nouvelle aventure ; la création d’une marque de maillots de bain.

Tu aimes cet article? Merci de le partager 😉

Dotée d’un talent et d’une sensibilité rares, Lise Larqué a momentanément posé ses pinceaux pour se lancer dans une nouvelle aventure ; la création d’une marque de maillots de bain.    

Lise Larqué "Oro de Ley"
Lise Larqué « Oro de Ley »

Démarrer un entretien avec une artiste peintre en entendant : « Cela fait un an que je n’ai pas touché un pinceau », intrigue forcément le questionneur que je suis. Occupée par un projet entrepreneurial, Lise ne veut pas courir deux lièvres à la fois et se consacre entièrement au nouveau défi qu’elle s’est fixé. Et à ce sujet elle intarissable.

Mais avant d’en arriver à ce stade, la jeune femme a emprunté un chemin sinueux, un trajet en relief à l’image d’une personnalité émotive qui écoute avant tout son cœur.

Sa rencontre avec la peinture se passe à l’adolescence, un vrai coup de foudre. Alors qu’elle est chez sa sœur, elle emprunte le matériel sans savoir ce qu’elle va en faire. Il en ressort une œuvre figurative dans laquelle se mêlent couleurs, collages et coquillages. Peu importe le résultat, seule la sensation compte, et l’intense défoulement évacué lors de cette expérience constituera pour elle un déclic.  

Lise Larqué "Derrière les carreaux"
Lise Larqué « Derrière les carreaux »

 

Ainsi commence la débutante qui ne cessera plus de peindre depuis, bien que sa pratique soit épisodique. De manière compulsive, elle crée des toiles pendant six mois, tous les soirs, des nuits entières pour ensuite décrocher pendant plusieurs semaines avant de reprendre le chemin de l’atelier.

Face à ce miroir blanc, Lise laisse échapper son intérieur de façon plus ou moins consciente. « Quand je commence, ce n’est plus moi, je suis ailleurs » admet-elle dans un léger sourire teinté de gêne et d’excitation. Le résultat de ces divagations nocturnes se traduit en admirables compositions abstraites. Si elle diversifie les matériaux et les approches, sa technique de prédilection demeure celle du dripping. Popularisée par Jackson Pollock, cette façon de peindre par projection continue d’inspirer de nombreux plasticiens. Mais si les œuvres du fondateur de l’Action Painting révélaient une profonde noirceur, celles de mon interlocutrice s’avèrent de joyeuses créations aux tons vifs et dont l’harmonie finale laisse éclater un rayonnant équilibre.

 Il faudra attendre 2009 pour que soit organisée une première exposition de son travail. Un franc succès auréolé de critiques positives et de ventes. Travaillant en parallèle dans le prêt-à-porter, elle décide néanmoins de rompre totalement avec son quotidien et part l’année suivante effectuer un voyage initiatique aux Etats-Unis. Accompagnée d’une amie, elle sillonne le pays d’est en ouest, de New York à Los Angeles en passant par Las Vegas, San Francisco et San Diego.

Après cette longue coupure, de retour à Biarritz, elle renoue avec la peinture et décroche un contrat avec une galerie parisienne. Puis, en 2013, surgit une idée…

"Oro de ley", de la toile au bikini
« Oro de ley », de la toile au bikini

 

 

Allier son expérience dans la mode avec sa pratique artistique, tel est son souhait qui, naturellement, débouche sur l’envie de concevoir sa propre ligne de vêtements. Ainsi, la marque de maillots de bain « Lise is Life » prend forme et occupe désormais l’essentiel de ses pensées.

Conçus pour toutes les femmes, les modèles dessinés sont variés, du bikini sexy au une pièce rétro d’inspiration 50’s. Tous ont en commun d’afficher sur le tissu la reproduction d’une œuvre de Lise. « Ce ne sont pas des graphismes créés pour l’occasion, ce sont mes peintures que l’on projette sur les maillots »,  explique la fondatrice de la marque. Depuis un an sur ce projet, la première collection, positionnée haut de gamme, devrait se trouver en boutique dès le printemps prochain. Certaines pièces seront même personnalisées de la main de Lise, devenant ainsi des modèles uniques, de véritables œuvres d’art.

 

The following two tabs change content below.
Yanik
Je lis, j'écris, je mange, je découvre, j'observe, je bois, j'analyse, je dors, je rêve... Art, Voyages, Afrique, Pays Basque, Liberté, Justice et Démocratie.

1 commentaire sur "Lise Larqué, l’extension du domaine de l’art"Donnez votre opinion →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *