Le Musée des Augustins, à Toulouse

février 17, 2014 dans Arts Visuels par Yanik

Monastère érigé aux 14ème et 15ème siècles, le couvent des Augustins abrite le musée des beaux-arts de Toulouse depuis l’an 1793. C’est ce lieu de culte converti aux dieux de l’art que je vous invite à découvrir aujourd’hui.  Je pousse la porte, suivez-moi ! 

Le Cloitre du Musée des Augustins (Yanik)

Le Cloitre du Musée des Augustins (Yanik)

Tournant autour du cloître, la visite débute par trois salles entièrement dédiées à la sculpture gothique des 14ème et 15ème siècles. Dans cet espace sont exposées des œuvres issues de productions régionales, essentiellement à caractère religieux ainsi que des pièces d’art funéraire.

Le second temps du parcours est situé dans l’église du couvent qui offre un cadre prestigieux pour les œuvres qui y sont exposées. Sous les somptueux vitraux, les tableaux sont mis en valeur par une exceptionnelle lumière divine. On peut admirer ici des toiles de grand format provenant de diverses écoles européennes du 14ème au 18ème siècle, ainsi que des productions d’artistes toulousains tels que Tournier, Arcis ou Ambroise Frédeau.          

Le troisième espace est une salle de sculpture romane du 12ème siècle, entièrement garnie de chapiteaux de colonnes dont l’état de conservation laisse admiratif. Accolée à cette pièce, une salle d’épigraphie médiévale expose diverses gravures d’intérêt historique plus qu’artistique. 

"Louis XIV" par Marc Arcis règne sur le salon blanc (Yanik)

« Louis XIV » par Marc Arcis règne sur le salon blanc (Yanik)

 

L’espace d’exposition au rez-de-chaussée étant épuisé, il est temps d’accéder au premier étage, lieux des salons de peinture du 17ème au 20ème siècle. L’ascension se fait par un escalier jonché de sculptures de grande qualité dont notamment des œuvres de Falguière, Mercié, Thivier…

L’arrivée au salon rouge est marquée par une immense toile de Benjamin Constant qui fait face à la porte d’entrée. Cette salle offre un pêle-mêle, un riche éventail de l’art du 19ème et 20ème siècle, exposant sur chaque mur des dizaines de toiles.

Dans le salon blanc sont accrochées des œuvres classiques issues principalement des écoles françaises. Quant au salon vert, il affiche en majorité des œuvres de l’école nordique ainsi  que deux natures mortes de Louise Moillon.               

La visite de ce musée de taille modeste ne dure pas plus de deux heures. Cela laisse tout loisir aux personnes de passage pour profiter des nombreux charmes de la ville rose. 

Berthe Morisot "Jeune fille dans un parc" (Yanik)

Berthe Morisot « Jeune fille dans un parc » (Yanik)

 

Où : Musée des Augustins, 21 rue de Metz, 31000 Toulouse

Combien : 3€ en plein tarif

Quand : tous les jours de 10h à 18h, nocturne le mercredi jusqu’à 21h. (Fermé 01/01, 01/05 et 25/12)