Le jour où je reçus un message à caractère raciste

Tu aimes cet article? Merci de le partager 😉

Adriano Varejao "Filho bastardo II", 1997, huile sur bois (crédit: Yanik)
Adriano Varejao « Filho bastardo II », 1997, huile sur bois (crédit: Yanik)

 

Pause médiane au bureau en compagnie de mon ordinateur. Coups de mâchoires dans mon sandwich et clics sur le mulot se succèdent et me mènent vers ma messagerie personnelle pour m’évader quelques instants de l’environnement professionnel.

Egaré au milieu de divers messages publicitaires, j’aperçois un intitulé dont l’auteur est une de mes connaissances, fort appréciée et fort appréciable. Je m’empresse d’ouvrir le courrier qui ne comporte pas la moindre prose mais uniquement une pièce jointe en format powerpoint. Double pression pour ouvrir le fichier et là, grande surprise ! Le diaporama démarre par une diapositive introductrice, se proposant de comparer la religion chrétienne à la religion musulmane. Petit rictus de scepticisme sur mon visage mais mon index appuie de nouveau afin d’éluder le doute envahissant mon esprit. Loin d’être dissipé, la crainte se confirme ; je suis face à un ramassis islamophobe, une somme d’imbécillités bêtes et méchantes dont le niveau de réflexion n’a d’équivalent que la haine inversement proportionnelle de son instigateur.

La surprise ne provient pas du contenu de ce type de propagande. Malheureusement, l’intolérance d’extrême droite a fait son chemin et ses thèses se sont grandement banalisées dans les esprits de mes concitoyens. Elle émane plutôt de l’identité de son expéditeur.

 

Pourquoi lui ? Pourquoi à moi ? Pourquoi maintenant ?

 

Cet homme que je respectais respire la convivialité et la bonne humeur. Issu de la bonne bourgeoisie provinciale, habitué à promener ses polos frappés du crocodile sur les greens du sud ouest, ses préoccupations sont à mille lieues des quartiers défavorisés où règne l’insécurité.

Intelligent et de profession libérale, rien ne prédestine ni n’explique que ce notable abonde aujourd’hui dans le sens de ces idées nauséabondes. Non seulement, ces propos emportent son adhésion mais ils sont assumés, affichés et envoyés jusqu’à moi alors qu’il sait pertinemment que ce discours ne me convient pas. A la déception succède alors un sentiment d’offense ; je me sens sali par l’idée qu’il ait pu m’imaginer « facho friendly » ou convertissable.

Mais comment en est-on arrivé là ? Comment un discours à la marge est-il désormais présent dans l’ensemble de la société française, dans toutes ses strates socioprofessionnelles et toutes ses régions ?

Il faut dire que le président de la république en poste jusqu’en 2012 a fait un travail remarquable pour instaurer au cœur du débat l’ensemble des thématiques auparavant réservées au clan Le Pen. Voile, burqa, viande halal, délinquance de quartiers, terrorisme… tout est assimilé sous les conseils de l’éminence grise Patrick Buisson, et l’idée que l’islam est cause de tous les problèmes du pays s’immisce tel un cheval de Troie pour ensuite infecter de trop nombreux esprits. Mais tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se casse ; en légitimant les thèses extrémistes, l’ancien chef de l’UMP n’a pas  récupéré les électeurs FN, bien au contraire il a ouvert les vannes. Ceux qui se cachaient dans les années 1990 sortent du bois sans complexe dans les années 2010, voilà le résultat du travail de normalisation. Bravo M. Sarkozy, au sein de l’entreprise FN, vous méritez sans aucun doute la médaille du meilleur employé de la décennie !

Pour en revenir à ma vieille connaissance, il est évident qu’entre nous les choses ne seront plus jamais comment avant. Cependant, je ne vais pas le fuir ou le frapper la prochaine que l’on se croisera car il ne faut pas se tromper de combat ; il convient bel et bien de lutter contre les idées, et non pas contre les hommes.

The following two tabs change content below.
Yanik
Je lis, j'écris, je mange, je découvre, j'observe, je bois, j'analyse, je dors, je rêve... Art, Voyages, Afrique, Pays Basque, Liberté, Justice et Démocratie.

6 commentaires sur "Le jour où je reçus un message à caractère raciste"Donnez votre opinion →

  1. Tout est très bien dit dans ce billet que je trouve juste parfait et illustratrice de la société française aujourd’hui. Mais le pire, c’est que le FN aujourd’hui ne représente plus un parti dérisoire sur la scène politique.Après le vote de Villeneuve sur Lot, il est évident que c’est clairement un courant politique au même niveau que le PS ou l’UMP. On est littéralement passé du vote de colère au vote d’adhésion. Comme tu l’as précisé, les gens n’ont plus peur de dire ouvertement appartenir au FN, il s’en vante carrément! Vive la France comme l’a dit Serge…

  2. Malheureusement ces genres de messages viennent soouvent des personnes dont on s´attend le moins. Tu l´as bien dit, il ne faut pas se tromper de combat. C´est contre les idées et les mentalités qu´il faut combattre et non les hommes. Il faut dire qu´aujourd´hui, l´etranger est percu comme celui qui arrache l´emploi du natif donc la cause de la crise actuelle.

  3. Merci à tous pour vos commentaires, ils font chaud au cœur après cet article que j’ai longtemps ruminé avant d’écrire.
    En revanche, je tiens à rappeler que je ne suis pas seul à avoir une telle vision des choses et que l’ensemble des français, fort heureusement, ne se laisse pas submerger par cette vague brunâtre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *